Jardin écologique défi #waterhero

Pour ce dernier défi #waterhero, HYDRAO et l’association Water Family vous parle économies d’eau dans le jardin. Saviez-vous que selon l’ADEME, il faut 10 litres d’eau pour arroser 1m² de de jardin ?

De plus, 1 seul gramme de substance active (pesticide) suffit à polluer 10 000m3 d’eau !

Il est donc important de trouver des solutions pour préserver l’eau potable dans nos jardins. Voici nos conseils pour réduire votre consommation d’eau et la pollution de l’eau lors de vos séances de jardinage.


Réduire sa consommation d’eau au jardin


Arroser moins mais mieux

Selon l’ADEME, il faut 10 litres pour arroser 1 m2 de jardin; soit 500 litres pour une surface de 50 m2. Et si on arrosait moins, mais mieux ?

Tout d’abord, pour que votre arrosage soit bien efficace il est important de bien choisir votre moment. En été, mieux vaut éviter d’arroser entre 11h et 17h, aux heures les plus chaudes. Vous réduisez ainsi les pertes par évaporation et le risque que des gouttelettes fassent un effet loupe et brûlent les feuilles.

De même, mieux vaut arroser vos plantes au niveau de leurs pieds, en évitant un maximum le feuillage. Cela réduit les risques de maladies pour la plante, tout en maximisant l’absorption de l’eau par la plante. Bien sûr, il existe quelques exceptions de plantes qui auront besoin d’être arroser en pluie fine sur leur feuillage lors de fortes chaleurs.

Couvrez le sol avec du paillage pour éviter l’évaporation trop rapide de l’eau en plein été et la prolifération des mauvaises herbes.

Concernant la quantité d’eau, sachez qu’il est plus facile de récupérer une plante ayant souffert pendant une courte période d’un stress hydrique qu’une plante ayant connu un excès d’eau. Rien ne sert donc de trop arroser !

Choisir des plantes moins gourmandes en eau

Réduire arrosage plante chameaux

Pour réduire votre consommation d’eau dans le jardin, nous vous conseillons de préférer les plantes peu gourmandes en eau.

Les sécheresses sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus de régions sont soumises à des périodes de restriction d’arrosage l’été. Les plantes chameaux sont donc l’assurance d’un beau jardin même en été, tout en préservant la planète et votre portefeuille. Mieux vaut anticiper plutôt que subir les sécheresses !

Utiliser un récupérateur d’eau de pluie dans votre jardin

Le jardinage représente 6% de la consommation d’eau potable à la maison. Cette eau qui sort du robinet a nécessité de l’énergie pour être traitée et ainsi être bue par l’homme. Toutefois, les plantes de nos jardins ne sont pas aussi sensibles 😉 L’eau de pluie leur suffit largement !

Il existe aujourd’hui de nombreux modèles de récupérateur d’eau de pluie. Plus ou moins design, ils permettent de réduire considérablement votre consommation d’eau potable ! Un beau geste pour la planète !

Réutiliser l’eau pour laver les légumes et les eaux de cuisson

Utiliser eau de cuisson jardinage

Pour réduire votre consommation d’eau potable, nous vous conseillons également de réutiliser l’eau utilisée pour laver vos légumes ou vos eaux de cuisson.

En plus d’être écologiques, les eaux de cuisson ont des propriétés magiques pour votre jardin. Ainsi l’eau de cuisson des légumes ou des œufs, non salée et refroidie, peut servir d’engrais naturel et économique pour vos plantes.

Par ailleurs, l’eau de cuisson du riz, des pâtes ou des pommes de terre peut être utilisée comme désherbant pour vos allées ou entre les dalles. Une belle alternative aux produits chimiques qui polluent les eaux souterraines.


Jardinage : réduire la pollution de l’eau


Limiter l’usage des insecticides

Limiter usage pesticides jardin écologique

Si le jardinage contribue à la pollution de l’eau, c’est avant tout à cause des pesticides. Les jardiniers en herbe ont en effet trop souvent le réflexe d’utiliser ces produits chimiques pour tuer les insectes qui viennent peupler leur jardin. À cause des phénomènes de ruissellement et d’infiltration, les produits chimiques utilisés pour le jardinage rejoignent les milieux aquatiques. Ainsi, selon l’ADEME, les jardiniers amateurs sont responsables de 25% de la pollution des eaux de surfaces et des nappes souterraines.

La première chose à faire pour éviter de polluer l’eau est donc de savoir si les insecticides sont nécessaires.

Tous les insectes ne sont pas dangereux pour votre jardin. Avant de vouloir les éliminer, mieux vaut donc les identifier. Pour vous aider, n’hésitez pas à recourir à des forums pour identifier les insectes qui peuplent votre jardin.

Préférer les plantes répulsives aux insecticides

Pour prévenir une invasion d’insectes, vous pouvez également choisir des plantes répulsives. Elles permettront de repousser les ravageurs sans utiliser de produits nocifs.

Utiliser des produits naturels pour votre jardin

Et si cette année vous passiez aux produits de jardinage DIY naturels ? En abandonnant les produits chimiques vous pouvez ainsi contribuer à la préservation de l’eau potable, tout en faisant des économies. Il faut toutefois noter que produit naturel ne rime pas nécessairement avec produit sain et écologique.

La Water Family vous conseille donc pour ce défi #waterhero n°5 un spray maison pour vos plantes, naturel ET écologique !

Vous savez maintenant tout sur la préservation de l’eau potable dans le jardin. Répondez à notre quizz et tentez de gagner des cotons démaquillants lesperlettes et un gommage hydratant visage minimaliste ! Parmi les personnes ayant eu 100% de bonnes réponses, une personne sera tirée au sort le 22 avril, jour de clôture des défis #waterhero.

Et vous ? Quelles actions voulez-vous mettre en place pour préserver l’eau dans votre jardin ?

Auteur

Réellement soucieuse de la planète, Amandine aime découvrir de nouvelles solutions écologiques et les partager

Les commentaires sont fermés.